Article Ouest France sur le GEIG PRO 49 : flexibilité et adaptation

Article Ouest France du 20/09/2016

Ouest France parle de nous dans cet article où l’on évoque les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ), des structures qui regroupent des entreprises pour résoudre leurs problèmes de recrutement en organisant des parcours d’insertion et de qualification. Le GEIQ PRO 49, basé à Angers, est un exemple de réussite dans ce domaine, ayant fédéré 85 entreprises du secteur du BTP et généré environ 600 contrats en alternance, dont des CDI et CDD, dans le but d’offrir un emploi durable.

Cependant, Ouest France mentionne dans son article qu’entre 2014 et 2015, le GEIQ PRO 49 a connu une période difficile en raison de la baisse du secteur du bâtiment et de la diminution des chantiers. Les effectifs ont chuté de 43 à 23 salariés en janvier 2016. Pour surmonter cette situation, la directrice Lucie Grellié a décidé de diversifier les activités du groupement en se concentrant sur quatre secteurs d’activité : l’industrie (agroalimentaire et métallurgie), la logistique, le commerce et l’environnement, tout en répondant aux besoins des entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire.

Ouest France souligne le fait que les groupements d’employeurs offrent des solutions flexibles et adaptées pour l’emploi durable en permettant aux entreprises de mutualiser leurs embauches, notamment en recourant à des contrats de travail temporaires tels que l’intérim. Ils peuvent être constitués sous forme d’association loi 1901 ou de société coopérative, avec un but non lucratif ou associatif. Les GEIQ, en particulier, sont axés sur l’insertion sociale et professionnelle des salariés, en proposant des parcours individualisés, un double tutorat, une mobilisation des organismes de formation, et un accompagnement social, tout en travaillant en partenariat avec les responsables des ressources humaines des entreprises adhérentes.

Malgré les avantages offerts par les groupements d’employeurs, Lucie Grellié estime qu’ils ne sont pas assez connus. Pourtant, ils proposent des solutions souples d’embauche et permettent aux entreprises de partager des compétences spécifiques, répondant ainsi à leurs besoins en matière de recrutement. De plus, les GEIQ sont reconnus pour leur accompagnement social et leur prise en charge des salariés tout au long de leur parcours d’insertion, favorisant le retour à l’emploi et l’employabilité des demandeurs d’emploi.

En collaboration avec Pôle Emploi, la Direccte, les Missions locales, et d’autres acteurs du marché du travail, les groupements d’employeurs contribuent à la professionnalisation des salariés et à la sécurisation de leur parcours professionnel. Ils facilitent la gestion administrative des contrats de travail et aident les personnes éloignées de l’emploi à trouver un emploi dans plusieurs entreprises et secteurs d’activité, en respectant les dispositions des conventions collectives applicables, tout en luttant contre la précarité et l’exclusion sociale.